Est-ce le début de la fin ?

Merci d’être nombreux à l’écoute de ce soixante et troisième numéro. Laissez-moi vous souhaiter un excellent début de semaine. Ensemble travaillons pour une société plus inclusive et juste envers ses membres. Dans ce numéro nous reviendrons sur l’actualité nationale principalement la visite du Secrétaire d’Etat américain en RDC, les arrestation de l’Honorable Jean-Marc Kabund-a-Kabund et Mama Marie Semi ainsi que l’attaque de la prison centrale de Kakwangura dans la ville de Butembo.

Est-ce le début de la fin ?

Il a passé sa première nuit en prison, le 09 Aout 2022. C’est au terme de sa deuxième comparution devant le parquet général près la Cour de cassation que Jean-Marc Kabund a été placé sous mandat d’arrêt provisoire et conduit à la prison centrale de Makala. La justice le poursuit pour diffamation, « outrage » au chef de l’État, injures publiques et faux bruits. Le député a appris au cours de son audition qu’il n’était plus couvert par l’immunité parlementaire. Celle-ci venait d’être levée dans la matinée par le bureau de l’Assemblée nationale. La veille, il avait refusé de répondre à une deuxième convocation de ce bureau, qui souhaitait l’entendre. Jean-Marc Kabund demandait, lui, la suspension de cette procédure le temps des auditions judiciaires. Au parquet, alors que le bâtiment était fortement protégé par les forces de l’ordre, l’audition a été rapide. Le député, qui s’est érigé en féroce opposant au président Félix Tshisekedi, en est sorti entouré de policiers, affichant un sourire peu rassurant. Il a été mené en prison sous bonne escorte. Depuis son basculement dans l’opposition, l’ancien lieutenant du régime dénonce l’instrumentalisation des institutions à des fins de règlement des comptes. Ses avocats dénoncent une violation de procédure. En tant que député Kabund, soutiennent-ils, leur client aurait dû être placé en résidence surveillée. « En tant que député national, le règlement intérieur précise clairement qu’à la place de la détention, un député national est mis en résidence surveillée. C’est choquant, on a procédé de manière cavalière. Le détonateur c’est le point de presse qu’il a tenu le 18 juillet. Il a eu à annoncer sa candidature en tant que président aux élections prévues l’année prochaine », s’indigne Maitre Emmanuelli Kahaya, directeur de cabinet de l’opposant. Pour Jean-Claude Katende, président de l’ONG de défense des droits de l’homme Asadho, cette arrestation « est une indication que l’État de droit est en train de s’écrouler en RDC ». Jean-Marc Kabund dénonce l’instrumentalisation des institutions. Dans les prochaines heures, le parquet devrait fixer l’affaire devant la Cour de cassation pour le début du procès. Mais bien avant, une chambre de conseil devra statuer sur la détention de Kabund. L’ex-allié de Felix Tshisekedi, aujourd’hui passé à l’opposition, a été radié du parti présidentiel en juillet, puis a lancé son parti l’Alliance pour le changement. Dans son discours, il avait fustigé « l’incompétence » du chef de l’État. Convoqué deux fois pour s’expliquer devant le bureau de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund avait refusé de s’y rendre. Il y a lieu de s’inquiéter car tous les alliés de première heure du Président Felix semblent avoir subi le même sort : la prison. Comment interpréter cet état des choses ? Il y a lieu de se questionner sur ces réalités. En tout cas une chose est claire, le régime est en très mauvaise position !

Elle est devenue la nouvelle vedette des réseaux sociaux. Maman Marie Masemi connue aussi comme « maman Mbosso » a été arrêtée la nuit du 05 Aout 2022. Elle était connue pour ses sorties médiatiques contre le président de l’Assemblée Nationale. Curieusement on retrouvera sa vidéo demandant pardon à la première dame Denise Nyakeru. Agée de 64 ans cette militante de l’ECIDE, parti de l’opposant martin Fayulu, semble avoir gagner en notoriété après son passage dans les locaux de la police et sa rencontre avec la première dame. Comme qui dirait « le pouvoir fabrique lui-même ses propres opposants ». Du jour au lendemain celle qui amusait la galerie avec ses sorties médiatiques, semble avoir pris une stature de combattante contre le régime. Et qui sait si demain elle ne se retrouvera pas propulsée au parlement ?  

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a quitté mercredi la République démocratique du Congo après un séjour d’un jour dans le cadre de sa tournée africaine. Le chef de la diplomatie américaine a quitté Kinshasa après avoir rencontré le Premier ministre Congolais Jean-Michel Sama Lukonde et des membres de la société civile. Antony Blinken est revenu sur la question des élections ainsi que celle de la coopération bilatérale en termes d’investissement humanitaires. Il est parti mais n’a rien dit de ce qu’on voulait entendre. Les observateurs avisés voulaient l’entendre condamner l’agression Rwandaise au travers la rébellion du M23, mais tout ce que l’on a pu tirer de lui était que « les USA étaient très préoccupés par le récent rapport des experts des Nations Unis. Qu’ils soutenaient les processus diplomatiques enclenchés pour que la paix revienne dans la partie Est de la RDC ». Le message est passé. L’isolement diplomatique de Kinshasa a été noté.

Deux policiers ont été tués et plus de 800 détenus se sont évadés dans la nuit de mardi à mercredi pendant l’attaque d’une prison par des miliciens, dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source militaire et auprès d’experts. « Après enquête, nous pouvons confirmer que l’attaque était menée par des terroristes ADF (Forces démocratiques alliées) qui ont libéré 12 femmes ADF ainsi qu’un des leurs chefs qui était en prison », ont expliqué dans la soirée les sources officielles. Comment expliquer cette attaque dans un contexte de la présence de l’armée Ougandaise sur le sol Congolais pour traquer et neutraliser ces ADF ? C’est qui est curieux est que contrairement à ce qu’on a vu avec les manifestations contre la MONUSCO, aucun n’appel n’a été enregistré pour réclamer l’évaluation de l’opération conjointe des forces Ougandaises de la RDC.

Si ce tableau de cette semaine vous a semblé sombre, ne soyez pas déçu. Vous n’êtes pas seul. Nous sommes nombreux à nous demander où va la RDC. Est-ce le début de la fin pour le régime actuel qui isolé diplomatiquement semble ne plus avoir le contrôle sur les choses. L’avenir nous le dira mais au moins un chose est certaine, seul le peuple conscient pourra faire basculer les choses !

Chers amis auditeurs et auditrices de la Radio Universitaire Jambo FM, merci d’avoir suivi « MON POINT DE VUE ». Dans ce numéro, nous avons parlé l’actualité nationale principalement la visite du Secrétaire d’Etat américain en RDC, les arrestations de l’Honorable Jean-Marc Kabund-a-Kabund et Mama Marie Semi ainsi que l’attaque de la prison centrale de Kakwangura dans la ville de Butembo. Cette chronique vous a été présentée par le Rev Nicolas Kyalangalilwa. Laissez-moi vous souhaiter une excellente fin de semaine. A très bientôt pour un nouveau numéro. En attendant portez-vous bien et que Dieu vous bénisse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *